Comment faire le comparatif d’une assurance de velo de course ?

Accueil Administratif Comment faire le comparatif d'une assurance de velo de course ?

Le vélo de course ou vélo de route est spécialisé pour des compétitions de cyclisme sur route. Grâce aux médias et aux réseaux sociaux, nous sommes informés à temps réel des accidents à vélo (cyclistes), des vols et casses de vélos à travers le monde entier. Les victimes se comptent en milliers de personnes. Face à cette réalité d’insécurité, la grande majorité des personnes se tourne actuellement vers les maisons d’assurance pour se garantir, soit un remboursement, soit l’achat d’un autre vélo en cas d’accident, de vol ou de casse. Alors, comment faire le choix de la meilleure maison d’assurance velo de course ? Lisons !

 

Critères comparatifs d’assurances vélos de course

On dénombre différents types de vélo de route qui sont adaptés à différentes utilisations. Nous avons entre autres, le vélo de route le vélo gravel, le vélo cyclocross et le vélo triathlon. Peu importe le type de vélo de course que vous avez, quatre caractéristiques très importantes sont à prendre en compte au moment du choix d’une maison d’assurance velo de course. Ce sont le prix TTC, les garanties de la formule proposées, Le Plus de la formule et les devis comparés. Reste maintenant à bien les examiner d’un assureur à un autre.

Le prix TTC

Le prix (TTC) est un élément important à considérer. En effet, il doit au moins correspondre aux types d’avantages (formules) proposés. Ainsi, avant de choisir une maison d’assurance velo de course, vous feriez mieux de visiter également les formules et prix mis en avant par d’autres maisons d’assurances.

Les garanties

Selon les maisons d’assurance velo de course, on peut trouver les garanties de formule suivantes :

  • la formule Casse / Vol
  • la formule Casse / Vol et accessoires fixes + assistance dépannage/remorquage ;
  • la formule casse / vol / inondations + assistance 24/24 h et 7/7j.

Dans le premier cas, l’assurance ne va couvrir que la casse et le vol de votre vélo. Dans le second cas, l’assurance couvre à la fois la casse et le vélo y compris, la casse et le vol des accessoires fixes du vélo. En plus de ça, la maison vous garantit une assistance lors d’un éventuel déménagement par le biais d’un remorquage. Dans le dernier cas, l’assureur garantit non seulement la casse, le vol, mais aussi les dommages sur le vélo en cas d’inondation. Y compris une assistance 24 h/24 toute la semaine. Ces différentes formules comparées d’une maison d’assurance à une autre, vous donneront certainement déjà une idée de la formule qui vous convient selon votre budget.

À LIRE   Gérer efficacement sa TPE

Le Plus de la formule

Les maisons d’assurance velo de course proposent aussi l’option Le Plus de la formule, c’est-à-dire une prestation ou service en plus de ce que propose la formule elle-même. C’est ainsi que vous trouverez par exemple comme plus de la formule, -20 % pour l’entretien du vélo ou l’octroi d’une couverture dans le monde entier.

À LIRE   Comment s'inscrire a l'école des beaux art à Toulouse ?

La demande de devis

À ces critères pouvant vous aider à faire un comparatif entre assurances vélo de course, nous vous proposons de faire des demandes de devis auprès de plusieurs maisons d’assurance.

En effet, c’est grâce à ces différents devis examinés minutieusement que vous verrez les plafonds de remboursement de l’assureur.

Enfin, cela vous décidera et va vous permettre de choisir l’assureur qui vous convient.

Par conséquent, ces éléments vous permettent de faire un comparatif d’assurance de vélos course.

 

Est ce obligatoire d’assurer son vélo de course ?

Les clubs de cyclisme se doivent d’assurer leurs adhérents que ce soit pour les compétitions ou pas. Ainsi, tout cycliste inscrit dans un club reconnu est couvert. Les organisateurs de compétitions de cyclisme, quant à eux, obligent les participants à souscrire au moins à une responsabilité civile. En effet, étant donné qu’il peut y avoir des chutes ou des accidents qui peuvent entraîner des blessures sur d’autres cyclistes ou sur des spectateurs, l’assurance du sportif responsable du sinistre devra dédommager les victimes. Que ce soit pour une compétition ou pas, le possesseur d’un vélo de compétition doit s’assurer que son contrat d’assurance soit assez complet (responsabilité civile, vol, accidents corporels, assistance, dommage au vélo, dommages aux équipements et GPS), pour se protéger et protéger les autres. Pour plus de renseignements sur les garanties pour vélo de course, consultez le site Apri-moto.com.

Que se passe-t-il en cas d’accident avec un vélo de course ?

En cas d’accident entre le cycliste et une voiture, si le cycliste a été blessé, il doit être dédommagé par l’assurance du conducteur responsable de l’accident. Cependant, s’il est reconnu que le cycliste a commis une faute inexcusable (exposition au danger en connaissance de cause, comportement à haut risque), il est donc responsable de l’accident, donc des dommages physiques ou matériels infligés aux tiers. L’assurance responsabilité civile du cycliste devra donc dédommager les victimes. Dans le cas où aucun responsable ne serait désigné dans cet accident, le cycliste pourra se faire prendre en charge par sa sécurité sociale et par son assurance. 

Les étapes à suivre en cas d’accident avec un vélo

Lorsqu’un accident survient impliquant un cycliste, voici les étapes que doit suivre par ce dernier pour se faire indemniser par sa compagnie d’assurance :

  • Faire appel à la police ou aux pompiers : la présence de ces professionnels est indispensable pour la rédaction d’un procès-verbal d’accident qu’il faudra donner à l’assureur avec le compte-rendu de la police et le métré (schéma reproduisant les conditions de l’accident dont la distance et la position des personnes impliquées dans le sinistre…).
  • Remplir un constat à l’amiable : le constat à l’amiable est important pour se faire indemniser par sa compagnie d’assurance. Ce document s’établit lorsqu’il n’y a pas de dommages graves. Il est établi par le cycliste victime de l’accident. Ce constat doit contenir la reconnaissance de responsabilité de l’usager qui a occasionné l’accident, son nom et son prénom, son adresse, sa compagnie d’assurance et le numéro de sa police d’assurance.
  • L’établissement d’un dossier médical : après la survenue d’un accident de circulation, ce document est indispensable pour être indemnisé par l’assureur. Il s’établit dans un hôpital ou chez un médecin. Dans ce certificat médical, sera inscrit l’étendue des dommages corporels causés par accidents et les soins à administrer à la victime. Il permettra de déterminer la durée de l’Interruption Temporaire de Travail. 
  • Déclarer l’accident à l’assureur : après avoir obtenu le constat à l’amiable et le dossier médical, le cycliste accidenté pourra déclarer l’accident auprès de son assureur. 
À LIRE   Déménagement Paris : est-il nécessaire de se tourner vers une agence de déménagement ?
À LIRE   Déménagement Paris : est-il nécessaire de se tourner vers une agence de déménagement ?

Si le constat à l’amiable ne peut pas être établi parce que le conducteur fautif s’est enfui ou parce que ce dernier refuse d’admettre sa responsabilité, le cycliste devra porter plainte. Il devra également réunir le maximum de preuves possibles, ainsi que la déposition des témoins s’il y en a. Si le conducteur fautif n’est pas retrouvé, le fond de garantie des assurances obligatoires se chargera d’indemniser le cycliste si ce dernier a subi des dommages corporels. 

Comment se faire assurer du vol de son vélo sans une assurance spécifique ? 

Il est possible de se faire indemniser du vol de son vélo même sans avoir souscrit à une garantie vol, dans deux cas de figure :

  • Si le vélo volé se trouvait dans le coffre d’une voiture assurée : l’assurance d’une voiture contre le vol couvre également le vélo si ce dernier se trouvait dans le coffre de la voiture lorsqu’il a été volé.
  • Si le vélo se trouvait dans la maison du cycliste au moment du vol : si le vélo se trouvait à l’intérieur de la maison ou dans un garage fermé à clé, l’assurance multirisques habitation dédommagerait le propriétaire du vélo. Cependant, il faudra prouver qu’il y a eu réellement pénétration avec effraction dans le logement.